la déprime post St. V

Hier comme vous le savez tous (et si vous ne le saviez pas, c’est que vous ne vivez pas sur la même planète que les autres… c’est où déjà que j’y déménage ?) c’était la Saint Machin… enfin Valentin.
Cette espèce de fête commerciale (oui c’est une justification bidon pour hurler au monde que ca craint d’être seul(e) spécialement ce jour là) rose/rouge chamallow où tu épies ton/ta partenaire pour être sur qu’il/elle a pensé à la petite et merveilleuse personne que nous sommes.

Poupi en pleine phase déprime post St. V. se demandait pourquoi les filles disent le plus souvent ne pas aimer cette fête ou ne pas y prêter importance mais font grave la gueule si leur moitié oublie et/ou prends cette remarque pour vérité absolue (chic chic chic ca va rien me couter si elle n’aime pas la St V…. ouais ben gros radin c’est pas vrai !!!! Alors fais péter le porte-feuille, OK ) ?

Il y a deux explications :
– soit c’est vrai. Mais c’est pas vrai.
Le "non mais oui" est une théorico-pratique purement féminine de la contradiction qui fait sens… pour les femmes. Par exemple :  dire : j’aime pas la St V. = J’aime mais je veux pas le dire parce que ca voudrait dire que j’aime et je ne veux pas te le dire/que tu comprennes, par fierté/peur/honte [rayez la(es) mention(s) inutile(s)]

– soit c’est vrai et dans ces cas là, vive la radinerie ! (motif permanent de faire la gueule ^^)

Le seul moyen de discerner la différence entre ces deux états réside le plus souvent dans la tonalité de la réponse. Meme si certaines sont particulièrement doué pour faire faire genre "je m’en fous… cela n’a aucune importance… non vraiment… insiste pas je te dis… je suis com-plé-te-ment désintéressée".

Oui
On sait que la St V. a été crée de toute pièce par les fleuriste pour vendre de la fleur
(Mais on aime la fleur !)
Qu’il est plus facile de dire qu’on s’en fout quand on est un monstre à deux têtes…
(Quand on est pas à deux têtes, c’est possible aussi de s’en foutre)
Que faire genre on s’en fout c’est nul… parce que les garçons ca comprends rien à la finesse féminine.
(En même temps c’est nul un garçon…)
Oui on sait tout ca…
mais quand même (parfois) c’est bien d’avoir qqn qui vous montre juste qu’il tient à vous (et pas uniquement un jour par an… je vous vois les radins ^^).

Poupi Com-plé-te-ment désintéressée.

5 réflexions sur “la déprime post St. V

  1. Cecy dit :

    oui, je suis d’accord avec toi, c’est bien d »avoir qqun qui vous montre qu’il tient à vous :)faire plaisir, se faire plaisir, une occasion de plus dans l’année :)moi j’m’en fous pas, j’veux qu’on m’aime et qu’on me le montre :)j’aime aussi et je le montre également, na !bisous avec opinion

    J'aime

  2. Allye dit :

    Quand on est célibataire la St Valentin fais un mal de chien… ouiiiiinnnn m’en rappelle bien et ne souhaite pas y revenir… évidemment… Par contre très franchement une fois casée m’en fout complet…. c’est bizarre mais c’est comme ça… Au début de notre histoire, aller peut-être les 2 premières années j’y attachais de l’importance… maintenant m’en fous… mais alors à un point… En plus je soulage l’Heureux Elu d’un grand poids car, non par radinerie, mais plutôt par manque d’idées, que je ne veuille rien l’arrange bien… Par contre un truc que je détestais et que maintenant j’aime ce sont les anniversaires… Parce que ça veut dire que les gens qu’on aime sont là et bien là… et ça, ça vaut son pesant d’or…. et si je pouvais je boycotterais la fête des mères, noël…. mais la pression est trop grande… Bises

    J'aime

  3. gardienne dit :

    ben moi j’aime et j’assume grave… j’adore toutes ces petites attentions que l’on peut avoir dans un couple tout au long de l’année et la St Valentin en est un de plus ! en plus la St Valentin aura duré 4 jours cette année grâce au nouvel an chinois alors que du bonheur !oui je sais c’est chiant les gens qui sont trop contents de leur bonheur mais j’assume aussi ça ;-)des bisous et à drediiiiii

    J'aime

  4. Virginie dit :

    Eh ben moi aussi j’aime tout pareil, sauf que effectivement quand on est seule, ce jour là fait un ptit peu plus mal que les autres jours, qui eux aussi devraient etre remplis d’attentions amoureuses dans un couple. Et comme je l’ai dit sur face de bouc, y a pas besoin de fric pour ça, ça c’est pour les radins eventuels, juste d’un peu d’imagination. L’attention n’a jamais été liée au porte monnaie, sinon y en aurait des malheureux et des malheureuses sur Terre. Comment ça y en a ? Oui bon d’accord, n’empeche…. que ce qu’on attend le plus le plus les filles dans l’histoire, c’est du temps et de l’attention pour nous, ce jour là particulièrement, ce qui permet de moins faire nos chieuses aussi le reste du temps (réunion tardives, virées entre potes, flemmardise aigue, laisser aller, jen passe et des meilleures – mariée 9 ans ça donne un bon aperçu)…des bisoussss mzelle :o)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s