Ohm ! Du salon du Zen à Twitter.

Ce weekend  se tenait le Salon du Zen. Un endroit plein de canapés où se vautrer, de masseurs(ses) (si possible on le veut grand avec des yeux clairs et un sourire ravag… qui apporte la détente à l’intérieur de toi).

Poupi était accompagnée de sa moitié d’Agnès. (on a jamais assez d’une Agnès dans sa vie princière, alors Poupi en a deux). Avant même de partir, elles se sont jurées promis que jamais un vendeur ne leur ferait les yeux doux, que jamais elles ne dépenseraient d’argent qu’elles n’ont pas et qu’elles comptaient mutuellement l’une sur l’autre pour s’empêcher, s’attacher et se hurler dessus si l’une craquait pour acheter du non vital (par essence, dans un salon, tu testes, tu goûtes, tu fais genre cela t’intéresse comme un chat devant une boite de thon et… Tu passes ton chemin afin d’éviter d’être happé par le commercial aux dents longues qui va essayer de te vendre le même produit en 4 exemplaires mais en promo… qu’il te dira).

Un grand tour parmi les stands. Le coin des livres, le coin des produits bio, le coin des pierres, le coin des formations, le coin massage…

Besoin de purification? Poupi a la solution. Une cure de 3 semaines de boulot… de bouleau et 2 semaines d’arbousier. Et vous serez comme neufs pour aborder l’hiver. Si si si c’est comme ça que Poupi a crevé son budget… On avait dit que si vraiment c’est utile. Une cure d’arbres c’est utile. Et puis comme dit le slogan : le bouleau c’est la santé ! (Oui j’ai un peu honte, elle était facile celle-la)
Aucune volonté féminine… Au lieu de se maintenir, de concert, elles ont achetés, chacune, la même cure… Aucune volonté !
Le salon du zen est aussi un salon de bien-être, et dans le « bien-être », on peut aborder la question qui fâche de « et toi tu fais quoi contre la cellulite ? »
Poupi a donc testé une espèce de machine de torture s’approchant du powerplate. Mais attention il faut bien se tenir dessus sinon au bout de 5 minutes d’utilisation, tu as déchaussé la moitié de tes dents, tu n’as plus de genoux viables et pour ressembler à une bombe de magazine Elle c’est mort… bon peut être cela vaudra un passage dans le magazine Santé sur les méfaits de la quête de la beauté peut être (quart d’heure de gloire quand tu nous tiens). Poupi n’a pas su si cela faisait vraiment disparaître la cellulite et muscler son corps d’athlète de haute catégorie de gourmande mais la seule impression qui est restée, c’est l’horrible sensation d’être de la gélatine secouée à haute pression.

Autre attraction sympa : le vendeur de chocolat bio aux fleurs et aux vraies feuilles de menthe. Après l’effort… Le réconfort!

Beaucoup de stands de livres également entre « comment soigner par l’aromathérapie » « bien connaître les anges et leur signification » et « sois belle, le monde sera beau ». Poupi s’est faite attrapée au vol par un psychothérapeute (sans diplôme donc) hypnothérapeute (mais qui va essayer de te faire croire le contraire). Celui-ci voulait absolument que Poupi pratique l’auto-hypnose.

« vous connaissez l’hypnose ? »

« oui »

« je le savais » (ah tiens les psychothérapeutes hypnothérapeutes sont des capacités divinatoires)  » et vous en pensez quoi ? » (il ne manquait plus que le « mon petit? »)

« euh bien pas grand chose. je connais  un peu la technique et ses effets. maintenant je ne suis pas intéressée »

« non mais (j’adore ce début de phrase… Non mais quoi ^^) vous ne vous rendez pas compte de la puissance de l’auto-suggection balblablablabla (Poupi n’écoutait plus vraiment…) blabla bla bla (et là comment je m’en sors…) blablablabla…

« D’accord mais comment se des-autohypnotiser si on est déjà autohypnotisé? Ce n’est pas logique. L’autosuggestion ne marche que si vous êtes motivé par vos propres propos et conscient de vos difficultés.  Sauf que là clairement vous vous adressez à une population fragile et donc en incapacité de répondre à une telle commande de volonté. »

regard interloqué du commercial psy-hypno-machin-chose

« Allez, c’est pas tout, mais je vais aller voir si j’y suis parmi les bols tibétains« .

En dehors de cet échange, Poupi est resté quand même dubitative du nombre de stands vendant de la spiritualité, du renouveau de l’être et autres sectes verbales en puissance. C’est aussi peut-être signe que les gens ne vont pas si bien dans cette société, s’ils ont besoin de croire (voire de gober les propos de ces gens)…

Qu’importe quand Poupi sera Reine, on ne travaillera qu’une semaine par mois, le shopping deviendra obligatoire et thérapeutique (donc remboursé par la SECU), ainsi que le vin et le chocolat.

Poupi inaugure son premier billet cuicuiterrien (twitterrien pour les novices)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s