La Psychanalyse webistique (gratuite)

Parce que des fois, on a pas besoin de commenter une conversation…

Poupi : Poupi vous offre la possibilité de discuter avec elle. N’hésitez pas à lui envoyer un message pour tenter d’atterrir dans son panier !

C’est le message type d’accueil.

PsychoD’adopt (c’est pas son vrai pseudo bien sur, Poupi garantit l’anonymat à tous les hommes qu’elle tortu… à qui elle parle) : Exigeante quand même, Poupi.

L’exigence est à équivalence à l’estime de ma personne. On a rien sans rien…

Tu veux donc dire qu’un manque d’exigence traduit de l’auto-negligence ?

Absolument c’est mon propos (mais avec d’autres mots bien plus intelligents. Bravo)

Suis je dans tes exigeances ?

o_O ah ben mince je viens de me rendre compte de ma faute d’orthographe bien laide pour une exigeante ! Pour te répondre : on se parle ?

Oui oui, tu es rigide ?

Si tu sais lire… c’est écrit sur mon profil. Mais qu’entends-tu par là ?

Tu semble avoir des fixations

Des fixations ? Tu m’intrigues

Une exigence exacerbée comme tu semble en faire preuve par tes fixations sur les fautes d’orthographe ou encore sur un profil de site de rencontre laisse deviner une certaine angoisse sous-jacente et tout au contraire un manque de confiance en soi.

C’est mignon. Ca veut faire de la psychologie webistique. Alors permets-moi de te répondre ainsi : on peut aussi voir la chose sous un autre angle.

Un profil distant et somme toute un poil agressif dans les mots peut aussi vouloir dire que le second degré est apprécié. Quand aux fautes d’orthographe… je plaide coupable. Ca m’agresse les yeux. Et comme charité ordonné commence par soi même… (et là comme je viens de citer un proverbe d’origine religieuse… je précise qu’il s’agit de culture générale et non de fanatisme religieux… à moins que tu aies une interprétation pour ça aussi ?)

on baise ?

(c’est moi où l’intelligence excite vraiment ?)

Comme tu veux mais j’ai de l’herpès en ce moment

buccal ou vaginal ?

Est ce que cela a vraiment de l’importance ?

non, j’avoue. On commence par un café ?

Volontiers, je prendrai un thé alors

Quelle heure ?

Aujourd’hui… ah je ne sais pas, j’ai ma serpillère à passer. Quel empressement… en manque ? (d’herpès ?)

Non, pas en manque. Je voulais juste savoir quelle excuse tu allais sortir.

Ca passe la serpillère?

(de toute la conversation c’est ma phrase préférée ! quel beau jeu de mot bien nul !)

oui, ça va c’est plus crédible que « ouai j’suis crevée, je me remets d’une cuite bla bla bla »

Qui serais je pour te dire… « je me remets d’une cuite » ? Rha les jeunes… et leur drague incomplète ou incompétante…

Ceci dit, je suis légèrement désappointé sur ce défilement prématuré suite à notre discussion.

Tu parles du café ? En même temps je te comprends me rencontrer est un tel privilège. D’autant plus qu’il fait beau et qu’une terrasse aurait été du meilleur effet…

bah non je parle de baiser bien sur.

(que je suis bête ^^)

Forcément…  Mais ma phrase est tout aussi valable, en fait. Remplace juste « rencontrer » par « baiser ».

Bon alors je n’insisterai pas. Bonne serpillère.

Bah alors on n’est pas intéressé pour me baiser et profiter de mon herpès sur une terrasse au soleil ?

Poupi n’a jamais eu de réponse…

SNIF.

Poupi : qqn intéressé par une terrasse aujourd’hui ?

4 réflexions sur “La Psychanalyse webistique (gratuite)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s