Vomis la, ta bile

Après ce titre un peu « Crados »,  je vais être obligée d’en décevoir quelques uns, non je n’ai pas publié un dialogue d’adoptunboulet. (je vous autorise donc à partir sans lire ce qui suit)

Au départ je voulais titrer ce billet par « la boucle est bouclée » car finalement je vais vous raconter la fin d’une pseudo amitié qui a débuté sur un blog et qui va donc se terminer ainsi.

Avant toute chose je préciserai ceci :
PETIT UN Je ne me justifie pas ET je ne cherche pas à accabler qui que ce soit. Mais parfois quand on ne sait pas ou qu’on n’arrive pas à dire les choses, il est parfois plus simple de les écrire.
PETIT DEUX S’il y a une chose que j’ai toujours détesté dans ma vie c’est hypocrisie. Le mensonge et l’hypocrisie pour être exacte.
PETIT TROIS J’aurai pu envoyer un mail à la personne concernée, faire cela en caché et prendre le risque d’une mésinterprétation de mes propos. Il suffit juste de savoir que j’ai déjà essayé et que visiblement cela s’est retourné contre moi. J’ai choisi donc d’exprimer clairement ce que je pense et ce que j’ai vécu au travers de cette histoire, ouvertement dans un lieu que j’ai crée et dans lequel je me sens bien.
Puis à chacun d’en faire son propre avis ou positionnement. Mais au moins les choses sont claires, quitte à ce qu’encore une fois il me le soit reproché.
Je conseille donc à ceux qui ne veulent pas en savoir plus, qui ne souhaitent pas se sentir pris en étau (bien que ce n’est ABSOLUMENT pas ma démarche) de ne pas lire ce qui va suivre.

Par souci du détails et du concret, je vais retranscrire ici le dernier échange et donc la fin de l’histoire.

C’est donc ici que nos chemins se séparent! Bonne route!

Effectivement. Je crois que tu as tout fait pour, en m’écartant des personnes que nous aimons. La seule chose qui me fait énormément de peine c’est que tu aies tout fait dans mon dos depuis un long moment. Je n’ai pas tjrs été a la hauteur mais à chaque fois j’ai écouté ce qu’on avait a me dire et j’ai essayé de corriger. Il me semble que cela n’a jamais été a l’hauteur de ce que tu projetais. Ma psy doit avoir raison. Peut être ne suis je pas la seule à en avoir besoin. Bonne route. J’espère que tu seras heureuse.

Je t’ai tjs dit ce que je pensais de toi (ce que tu n’as pas fait… Me virer de FB c’est pas très Mature!) les gens ne sont pas à ma botte ils ont des  opinions et des sentiments il serait bon que tu t’en rendes compte! Je te le souhaite!

Depuis déjà quelques mois, une personne que je comptais parmi mes amies les plus estimées depuis quelques années, se permet inconsciemment ou sciemment de m’écarter de la vie groupale. Elle contacte les uns, les autres qui nous sont proches pour se plaindre, ou pour chercher à savoir ce qui ne va pas chez moi, ou pour exprimer son désamour, ses critiques.

Elle a pris le temps de me les exprimer, une première fois, suite un petit mot gentil de ma part. Elle a cru de bon ton de profiter de cette opportunité pour me faire la morale suite à un incident remontant à plusieurs mois et en m’expliquant bien que c’etait ce que tout le monde pensait et que c’était pour mon bien. La seconde fois,  lassée de ses commentaires écrits désobligeants voire blessants ici ou ailleurs, je suis allée vers elle pour lui demander quel était son souci, car cela devenait gênant qu’elle se serve de moyens détournés pour visiblement me faire part de quelque chose.
J’ai subi une petite baisse de moral en avril/mai. Les choses de la vie premièrement (on ne peut pas toujours être au top) et il est arrivé des situations graves dans ma famille qui m’ont un peu amochée. J’ai eu besoin de prendre du recul et/ou de faire un peu n’importe quoi (dans le respect des lois de ce pays bien entendu).
Je n’ai pas été, du coup, très présente (surtout), ni très chouette avec certains de mes amis (je pense notamment à une qui a eu en parallèle, le plus beau jour de sa vie)
Il m’a été reproché (et pas forcément à tort) ma problématique avec la maternité et mon égoïsme. Cela ne concernait qu’elle et moi. Et j’ai fait ce que j’ai estimé devoir faire envers elle (c’est à dire lui écrire pour pouvoir lui demander pardon de ne pas avoir été présente).
Maintenant je ne pense pas avoir à m’excuser de mon petit passage à vide. Et quoi qu’on en pense, ce petit vide n’avait rien à voir avec cette amie en question.
Bien au contraire, j’ai apprécié que certains se soucient et m’appellent pour me proposer de bouger, de faire autre chose, bref se comportent comme des ami(e)s, malgré mon caractère de merde (que je soigne ^^).

Au fur et à mesure du temps, son comportement m’a menée à comprendre que nous étions bien trop différentes pour nous entendre.
Alors oui, j’ai mis en acte ce qu’elle essaye de faire sans le faire depuis des mois. Arrêter de se voir, de se contacter et de se faire de la peine. Rompre le lien déjà bien rompu.
Sous son angle, c’est de l’immaturité, sous le mien c’est quelque chose de réfléchi.

J’écris le mot « peine » car je le reconnais, j’ai mal vécu la découverte de toutes ses soirées auxquelles je n’étais pas conviée sans savoir pourquoi. Et oui, Facebook permet ce sentiment bien fâcheux d’ignorance et de mise à l’écart des autres quand tu découvres que tu n’es, ni n’étais, conviée aux soirées, aux week-ends des amis sans que personne ne t’ait dit quoi que ce soit.
Oui, j’ai eu beaucoup de peine. Certain(e)s le savent car je leur en ai fait part.

D’ailleurs, du haut de mon égoïsme, je tiens tout de même à rappeler que je me suis toujours rendue disponible pour chacun des gens que j’aime quand ils ont eu des soucis, ou qu’ils ont eu besoin. Je me suis très souvent déplacée. Mais visiblement la mémoire de l’amitié est courte pour certains.
Et surtout cela me donne cet horrible sentiment de ne pas avoir le droit… d’aller moins bien, et encore moins d’avoir leur soutien. Peut être est ce aussi que je fais partie de cette race impure de celle qui ne sont pas casée et qui donc ne peuvent pas se reposer sur leur moitié ? Je ne sais pas.
Je reconnais que ma faute est sûrement de ne pas graduer mes amitiés. Peut être cela me causerait moins de souci et de peine si je faisais des distinctions.
Être entier est une qualité tout autant qu’un défaut.

Maintenant je vais effectivement me permettre de dire ce que je pense. Chose que je n’ai jamais effectivement faite car je ne suis personne pour juger moralement et valeurement (ca n’existe pas mais je fais ce que je veux) qui que ce soit, quoi qu’il fasse. Après tout, ses amis, on les aime tels qu’ils sont, même si parfois ils nous insupportent. Souvent ça passe (personne n’est parfait), parfois on en reparle, généralement c’est juste du passé.
Mon avis ? Elle m’a toujours rendue, en quelque sorte, responsable de sa rupture avec une de ses amies qui a beaucoup compté pour elle. Cela m’a toujours fait de la peine. Sincèrement.
Maintenant que je suis de l’autre coté, je comprends mieux : la rancune pourrit les relations et les gens. C’est une perte d’énergie. Peut être en fais-je aujourd’hui le constat concernant notre amitié ?

C’est fou que pour quelqu’un qui n’écoute pas ceux qui l’entourent, je sois au courant de tant et tant de choses sur à peu prés tout le monde (même ceux que je ne voient plus). Mais c’est peut être parce que je ne juge pas, et que j’estime que si les gens sont heureux avec ce qu’ils sont, je n’ai rien à dire. Peut être aussi que j’écoute tout simplement ce que les autres ont à dire… à me dire.
Après, il est sur, il ne faut pas me demander ce que je pense, si on est pas prêt à faire face. (Et cela m’a déjà apporté son lot d’emmerdements…. quelle méchante je fais)

Ce qui m’étonne toujours chez les gens qui savent mieux que toi, ce qui est bien pour toi, c’est le constat suivant :
L’hypocrisie est plus naturelle que la résilience et l’abnégation.
C’est facile de dire aux autres ce qu’il doive faire et de leur faire payer si ce n’est point à la hauteur de ce que tu estimes.
Un exemple ? (Je fais ma vielle langue de pute au risque d’être taxée d’agressive qui fout la merde ?)
Effectivement je pourrai, surtout la concernant. Mais finalement non parce que cela ferait du mal à des gens qui ne le méritent pas.

Maintenant que ceux qui estimeront à avoir à dire ou redire, se sentent libre de le faire soit en direct soit par mail soit par téléphone (afin de garantir l’anonymat, j’effacerai tout commentaire personnel).

Personne n’est parfait, soit on l’accepte parce qu’on aime suffisamment soit pas et dans ce cas il ne faut pas s’encombrer, j’accepte parfaitement que l’on me supprime alors de facebook et du reste. Dans ce cas bien précis, ce n’est pas faute d’avoir essayer de comprendre et de dialoguer, à un moment donné, cela n’a plus été possible ni de parler ni d’être entendu.

Mon seul regret, c’est que des situations pareilles amènent toujours à « choisir » un camp. C’est bien dommage car il n’y pas de camp, seulement deux personnes bien trop différentes qui ne peuvent pas être dans un lien d’amitié.

Le divorce est consommé. Messieurs et Mesdames du Jury, veillez vous lever, vous êtes libres de penser ce que vous voulez.
Maintenant je ne veux plus en parler. Tout a été dit.

6 réflexions sur “Vomis la, ta bile

  1. carochou dit :

    je te comprends tout à fait.
    je ne sais aps de qui tu parles, mais je comprends beaucoup de choses pour les avoir vécues.

    et pis tu as le droit de dire ce que tu veux ici, car c’est chez toi, ceux qui ne sont pas capables d’entendre ce que tu dis, n’ont qu’à pas y venir

    J'aime

  2. India dit :

    Idem, j’ai vécu pas mal de choses semblables, c’est sûrement pour ça que j’ai peu d’amis…
    je suis une fille qu’on ne trahi pas (ou plus) 2 fois, car malheureusement, je n’oublie jamais, je ne peux pas, c’est maladif.

    Par contre je prends tjs les gens comme ils sont, et quand je vois que franchement, on n’est pas compatible, je m’éloigne tout simplement, je n’ai pas besoin de cracher le fiel à la face des autres pour soulager mon sentiment de pseudo perfection, comme on me l’a fait à plusieurs reprises… ou de juger….

    Allez courage, il y a vraiment des personnes sans lesquelles on vit mieux, au début ça nous obsède, on y pense sans arrêt et après… Putain quel soulagement!!!!

    Bisous

    J'aime

  3. bulby dit :

    Premier constat, tu es une fille intelligente, pétasse et cynique (je suis ton blog depuis un moment :3), mais intelligente. Tu arrives à te remettre en question et à faire la part des choses.

    Ce que je peux reprocher à ton amie, c’est son hypocrisie. Beaucoup de gens par peur, et par lacheté, préfère que ce soit l’autre qui « casse », donc feront tout pour.

    Je pense que c’est ce que ta copine à voulu faire, te laisser faire ce qu’elle n’a pas eu le courage de faire. Ensuite je ne pense pas que ce soit que ta copine qui soit dans le bain du « elle fait chier celle là ». Tes autres amis qui ne t’ont rien dit sont dedans aussi. Mais ils n’ont pas le courage non plus je pense.

    Après je pense aussi que tu dois avoir un gros caractère de merde pour que tu n’aies pas un autre ami qui t’ait parlé des soirées :/.

    J'aime

  4. Hé bé…. Dans les rencontres « blogguesques » y a du bon… et du mauvais… Les amis c’est à l’usage… et je sais de quoi je parle… Mais pourquoi on ne s’est tjrs pas rencontrées au fait ??? llllol

    J'aime

  5. Tana dit :

    Alors, triste est la réalité.
    les questions d’amitié sont toujours difficiles à juger . Mais personne qui bave sur son ami(e), écrit des choses dans son journal au lieu de les dire en face (comme c’était dans mon cas) et emmerde sa vie par sa critique, son egoism et ses connaissances de la vie et de ce « qui est bien pour toi » est une vraie médiocrité moche. c’est mieux d’etre seul que avec les pseudo amis comme ça .
    Moi je lui a dit tout ce que je pensais d’elle, et toi?

    J'aime

  6. Kastor dit :

    Tu fais bien de tourner la page.

    « Fool me once, shame on you. Fool me twice, shame on me. » comme on dit de part delà la Manche et l’Atlantique (et d’autres endroits aussi).

    PS: Je suis fan de « PETIT UN », « PETIT DEUX », et « PETIT TROIS » écrit en GROS.
    Un rien m’amuse.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s