Tu sais où tu peux te la foutre ta Journée (des droits) De la Femme ?

Premièrement nous parlons bien des Droits de la Femme. Pas de sa Journée. Journée de la femme… rien de tel pour me gonfler dés le réveil. Et vas y, lis de la blague sexiste toute la journée (sur twitter notamment et depuis la veille. Bande de gros boulets, vous étes pathétiques et surtout… vous n’êtes pas drôles. Tu l’as vu ma grosse tondeuse ? ma grosse voiture etc ? Nous aussi on peut vous en faire de la blague sexiste débiles… mais « étrangement » c’est peu courant chez les femmes ce genre de réflexions), mange du « fais pas la vaisselle c’est ta journée » (en deconnade ou pour de vrai), profite du « tiens une rose pour ta journée » (et pour juste me faire plaisir non ?), admire les « je t’ouvre la porte » « je passe l’aspirateur pour que t’aies pas à le faire » « … Et la connerie, elle a une journée ?

En France, aujourd’hui 4 femmes sur 10 ont recours à l’avortement. En lisant Metro ce matin, la nausée m’a pris… Des sages femmes temoignent sous anonymat bien sur, de leur refus d’accompagner le CHOIX de leur patiente. Elles ne donnent donc pas de traitement abortif. Et bien moi, ca me fout la gerbe. Ces gens là ne devraient pas avoir leur diplôme, ne devrait pas exercer. Depuis quand on ne respecte plus le choix du patient… Je me vois bien dire à mes hébérgés « Ah oui mais non vous êtes trop fou, alors je ne m’occupe pas de vous ». La loi Veil a 36 ans… Et aujourd’hui des centres IVG ferment, empêchant ainsi des femmes de pouvoir AVORTER si elles ne souhaitent pas avoir d’enfants. C’est encore un droit que je sache, de ne pas avoir d’enfants. Mais comment pouvoir exercer ce droit si l’IVG est légal jusqu’à 12 semaines et qu’une grossesse se découvrant à 4 voire 8 semaines et qu’il faille parfois jusqu’a 6 semaines pour obtenir un rdv ? Faites le calcul. Et bien non elles ne peuvent plus avorter. Piégée dans une grossesse indésirée, obligée de fuir dans des pays limitrophes tel l’Espagne pour terminer leur grossesse. Et en plus, on les culpabiliserait de ne pas enfanter… C’est un droit de pouvoir disposer de son propre corps non ? Un embryon n’est pas une vie consciente à proprement dite. Ce sont des cellules vivantes oui… mais un cancer aussi ce sont des cellules vivantes et on ne se pose même pas la question.

Je pourrai aussi faire tout un laïus, sur les femmes plus diplômées que les hommes mais encore 25% sous payées à diplôme égal, sous employées sur des postes à mi temps ou décrédibilisées car potentiellement « four à mioche » donc incapables d’assumer de hautes responsabilités, sauf si elles sont suspectées d’être lesbienne (quitte à dégueuler de la bile aujourd’hui je vais passer par tous les clichés les plus bas et pauvres intellectuellement parlant).

Dans le monde, une femme sur 5 a subi des violences sexuelles. Parmi 1,4 milliards de personnes qui vivent avec moins d’ 1.25 dollars par jour, 70% sont des femmes et des filles. Dois je rappeler que nous sommes en 2011 ? Ca y est, la nausée me reprend…

Oui, mes droits vont plutôt bien. J’ai le droit de sortir, de respirer où bon me semble, d’être instruite, de travailler, d’être autonome, d’être indépendante, de ne pas avoir d’enfants (et surtout d’avoir eu accès à toutes les informations et à la contraception), de pouvoir choisir ma vie en somme. Et une part de moi culpabilise que beaucoup de femmes dans le monde n’aient pas ma liberté. Chaque jour j’y pense. Aujourd’hui je l’écris. Aujourd’hui je la vomis cette journée, cette culpabilité, cette injustice.

Les hommes ont tendance à oublier d’où ils viennent…. d’une femme. Alors ce que je veux pour MON jour ? Que les gens se sortent les doigts du cul. Que les choix de chacune soient respectés.

J’en profite aussi pour dire que j’admire des femmes comme @LaurenceGuenoun@CarolineFel qui tentent chaque jour comme beaucoup de femmes à travers le monde de tout mener de fronts (leur vie, leur carriere, leurs enfants etc…). Quand je serai grande, je serai comme vous …

A celle que j’admire le plus, ma grand mère. Loin d’être parfaite mais elle a fait des choix durs dans sa vie et sans elle, je ne serai pas qui je suis.

Les petits plus de Poupi :

J’ai signé ça http://www.carefrance.org/?page=page&id=4 c’est peut être éphémère, c’est peut être utopique mais attendre que les autres fassent à notre place c’est le meilleur moyen de ne rien faire.

Je vous conseille aussi ce film : Les Bureaux de Dieu sur les Plannings Familiaux http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=130133.html

39 réflexions sur “Tu sais où tu peux te la foutre ta Journée (des droits) De la Femme ?

  1. Matthieu

    « Les hommes ont tendance à oublier d’où ils viennent…. d’une femme. »
    Et tu crois qu’avant de venir d’une femme tu venais d’où ? D’une grosse paire de couille pleine, d’Homme. Remballe ta salive et file en cuisine.

    J'aime

    1. la subtilité vous manque très cher… Je parle ici d’un point de vue non seulement physique (l’accouchement) mais aussi psychique (la Mére).

      J'aime

    1. je suis d’accord et pas d’accord 🙂
      ce monsieur fait une critique du film. D’accord. Pour le reste je reste un peu dubitative, j’ai plutôt trouvé le film certes grossier et caricaturale mais assez juste sur les personnes que l’on peut y croiser. (il a raison sur le point de la pilule mais qu’il le digére ou non, elle se donne aussi facilement et parfois c’est pas plus mal. Normalement dans la vraie vie, il faut faire une prise de sang avant de la prendre… mais dans le concret cela ne se passe rarement comme cela. De plus dans le film il me semblait que Nathalie baye était médecin…)

      pour la peine je renvois vers un autre documentaires sur l’IVG : cité par megaconnard http://www.megaconnard.com/8mars/

      J'aime

  2. Le feminisme comme toute les avancés sociales est attaqué. C’est quand assez particulier que l’on attaque tout comme ça sous pretexte de crise, de liberalisme, de retour aux valeurs. C’est un mouvement global de remise en cause des acquis sociaux ( les droits des femmes sont des acquis sociaux). Il y a encore du travail pour avancer et beaucoup d’efforts pour se proteger contre la regression sociale

    J'aime

    1. tu te rends bien compte que je ne peux qu’être d’accord avec ton commentaire 😉

      il est seulement terrible de résumer l’égalité des droits quelque soit le sexe les origines etc à un acquis social…

      J'aime

    2. Malheureusement c’est le cas, le mouvement feministe est issue des memes idées (ou valeurs) que d’autres luttes. L’égalité homme / femme ne va pas de soit pour tout le monde.

      J'aime

  3. Rokal

    Je crois que le sexisme de part et d’autre est non productif ..
    Chère Poupi j’ai découvert ton oeuvre via une amie qui m’a recommandé adopteunboulet, étant moi même sur le site ..
    D’ailleurs ça me conforte dans l’idée que je devrais en faire une version mec, des aventure de Poupi, car il y a de la pétasse qui mérite une ode sur ce site

    Alors comme pour les débats sur l’islam, l’immigration et tous sujet diviseur, je crois qu’il y a des cons partout, mais on le sait alors autant se concentrer sur les gens bien qui gagnent à etre connus => c’est positif et ça fait du bien à tout le monde

    🙂

    J'aime

    1. la version mec existe déjà sous le nom révélateur d’adopteunconnard mais si tu peux faire mieux (cela ne doit pas être compliqué) je suis preneuse.

      et j’abonde dans ton sens. J’avais juste envie de gueuler un coup 🙂

      J'aime

  4. « Que les gens se sortent les doigts du cul…  » C’est ça. Ca sera un bon début.
    Et puis gardons un oeil sur les autres aussi. Ceux qui n’ont pas la chance que nous avons pour ne jamais oublier la chance qu’on a…
    Je fais partie des 4 sur 10 et jamais un seul un instant je n’ai regretté ce choix. Un choix dur, mais un choix.

    Sinon, pour une fois qu’Izo ne dit pas que des conneries…

    J'aime

    1. Je fais partie des 6 autres mais j’ai accompagné ces 4 sur 10 qu’elles soient mes amies, des inconnues. Bref.

      C’est vrai qu’izo dit des trucs biens. 😉

      J'aime

    2. Ma mére a plein de de défauts mais elle est plutot feministe et elle a du faire ce choix apres la naissance de mon 2eme frere. J’etais avec elle à la clinique, elle m’a tout expliqué. ça marque mais dans le bon sens.

      J'aime

  5. Rien que pour

    « Un embryon n’est pas une vie consciente à proprement dite. Ce sont des cellules vivantes oui… mais un cancer aussi ce sont des cellules vivantes et on ne se pose même pas la question. »

    je pourrais te demander en mariage 🙂 c’est si bon. Et si vrai 🙂

    J'aime

  6. J’ai vu Les Bureaux de Dieu (merci ma prof de Litté) et même si ce n’est pas le sujet et si le film est parfois un peu « gros », il permet d’ouvrir les yeux aux jeunes hommes qui ont parfois tendance à survoler un peu trop les problèmes de leurs copines, parce que ne les comprenant pas. Voire, parce qu’ils ne les perçoivent et ne les conçoivent même pas.

    Enfin pour en revenir au sujet d’aujourd’hui, cette journée devrait servir à faire des dons aux associations qui essaient d’aider les femmes maltraitées, battues, enfermées, soumises.

    Sous sa forme actuelle, elle ne sert qu’à faire briller l’égo des machistes et à donner la parole à des femmes forte en gueule qui se montrent en T-Shirt marinière et baskets dans un legging des pancartes à la main en parlant comme des charretiers uniquement ce jour-là puis à disparaître dans l’ombre le reste du temps.
    Après, tout intéressant que soit ton article, je le trouve un brin trop virulent dans le ton. Je comprends l’indignation, le message est fort, mais le mégaphone est mal réglé.

    Au plaisir 🙂

    J'aime

    1. Cette journée ne devraient pas servir qu’à filer de l’argent à des associations pour se donner bonne conscience.
      Cela va bien au delà de cela, une réelle prise de conscience du respect du choix de chacun et chacune en l’occurrence. je ne suis pas une Féministe. je suis une Humaniste. C’est différent.

      effectivement mon ton est virulent car la maltraitance l’est tout aussi.
      Après je suis une femme du sud ouest, l’énergie c’est un peu la marque de fabrique.

      merci pour ton commentaire

      J'aime

  7. OliverTweett

    La journée de la femme n’est pas une fête, beaucoup ont oublié « le droit de la femme » dans tout ça.
    En ce qui me concerne c’est pour ma fille que je relais cette idée, ou plutôt ce droit, c’est pour cela que j’en ai fait une killeuse… car pas le choix avec tout ces cons.

    J'aime

  8. JB

    Je suis un peu sidéré pour ma part de cette assertion « un embryon est un tas de cellule, comme le cancer ». Bravo, tu balaies d’une phrase le travail de commissions d’éthique (qui rassemblent chercheurs, philosophes, sociologues, juristes, etc) qui n’ont d’ailleurs toujours pas pu donner de réponse à la question de « l’Humanité » de ce tas de cellules… si ce n’est d’essayer d’alarmer l’opinion publique de ce qu’on fait -ou que certains essaient de faire – de ces « tas de cellules ». Mais toi, à l’image de ton article, tu arrives telle une camioneuse, et va que je te roule sur l’un des problèmes majeurs de notre société (quoi de plus important que d’être capable de définir le principe d’Humanité si on veut pouvoir la défendre ?). Dis toi que le silence de nos politiques sur le sujet, bien incapables de prendre position, laisse toute sorte de dérives s’installer. Bref, un coup de gueule de plus, certes, mais bien mal dirigé… Pour ma part, je ne te demanderais pas en mariage devant tant de légèreté.

    J'aime

    1. le fait est que je suis d’accord et pas avec ton propos. je ne suis ni politique ni feministe ni rien.
      Pousser un coup de gueule en soit ne change rien à un débat existant ou non.
      permets moi juste de souligner que de sujet je pourrai effectivement en faire une thése, l’argumenter scientifiquement, théoriquement.
      mais comme tu peux le constater, je ne suis qu’humaine et j’ai un travail prenant de surcroit).
      Ton avis aussi ne changera rien à la face du monde et au silence des uns et des autres sur la maltraitance et la discrimination que subissent les femmes chaque jour partout dans le monde.
      Mais tu as au moins le droit de t’exprimer. Tout comme moi que cela plaise… ou non.

      J'aime

    2. Jb

      Je veux bien pousser une gueulante avec toi sur beaucoup de sujets, la violence faite aux femmes et d’une manière plus générale faite à l’Autre me paraissant effectivement une bonne raison de gueuler haut et fort chaque matin après le café… Mais pour celà, est important de s’appuyer sur du solide, et ne pas opposer ou proposer des arguments qui fragilisent eux-mêmes ton propos. Parler de cette violence et faire fi de l’Humanité d’un tas de cellules selon ses critères propres, voire pire la nier pour justifier « sa » liberté de penser et d’agir me parait une position difficilement défendable, même lorsqu’encore une fois ton post initial ne relevait pas de cette problématique. A mes yeux, l’argumentaire est limite démago, et puis tu simplifies trop le problème des sages-femmes et de l’avortement; elles ont de plus en plus de mal à accepter l’IVG en tant que contraception, car 1) ça bousille potentiellement la fertilité de leur patiente, 2) ne pratiquer que des IVGs à longueur de journée est extrêmement pénible et 3) ce qu’elles disent concernent surtt des filles qui en sont à leur 2 ou 3ème IVGs. Enfin, les centres ferment car ce sont les gynécos qui n’en peuvent plus, pas les sages-femmes. Je connais personnellement assez bien le problème, principalement lié à la clause de conscience et l’impact qu’elle a sur les gynécos qui ne se réfugient doc pas, eux, derrière elle.

      J'aime

    3. Jb :
      Nous divergeons sur deux points, qui tourne autour de la « simplification ».
      la permiere je ne critique pas les centres IVG quoi qu’ils n’existent plus vraiment en tant que tel puisque qu’ils sont intégrés à des services gynéco-obstérique pour pallier à ce que tu décris (les avortements à la chaine difficile à vivre)
      Je parle de professionnalisme. OUi je critique que des professionnels de santé ne fassent pas leur boulot. je parle d’ethique. On peut aussi parler de psychiatire si tu veux en terme de non respect de l’accueil et du soin adapté aux patients. c’est mon boulot.
      Si j’etais vendeuse et que je refusais de vendre à des noirs… tout le monde hurlerait à la fermeture de mon commerce. C’est purement et simplement de la discrimination que de refuser de traiter des personnes en fonction de leur CHOIX. Je parle du choix d’avorter ou non, je ne fais pas une critique des centres IVG dans leur entièreté.

      Deuxièmement un fœtus est un amas de cellules, d’organe en devenir. Un foetus n’as pas d’organe abouti comme par exemple son cerveau, ses neurones, ses synapses, le postulat qu’il n’ait pas de conscience active, qu’il n’ait pas de sensations psychique est tout a fait valable selon moi. Sinon la loi sur l’avortement n’aurait lieu d’exister si un foetus est une vie à part entière (ce qui est par essence faux, puisqu’il n’est pas viable en dehors d’un uterus accroché à un placenta).
      Ton postulat de l’humanité est plutôt teinté de religion, plus que de science. Donc tout aussi invalable, si j’applique ta propre logique.
      Qui plus est qu’est ce qui est plus humain ? Laisser des enfants non désiré naitre ? Vivre la réelle souffrance de ne pas être désiré ? une possible maltraitance ?
      je pourrai développer, mais je pense que tu dois avoir saisi mon propos.
      J’en reviens à ce que je défends : le choix. Alors oui à choisir, je préfère que les femmes aient le droit d’avorter et que CE choix soit respecté par des professionnels soignants. C’est mon propos et je pense qu’il est plus humaniste mais surement plus libertaire que ce tu argumentes.

      PS la clope aussi bousille la fertilité. surement plus qu’un avortement.

      J'aime

    4. JB

      J’aimerais bien que le principe d’Humanité ne se résume pas à un débat « science vs obscurantisme religieux » mais inclue aussi et surtout morale et législation… Ca nous évitera des dérapages comme l’arrêt Perruche ou l’arrêt du brevetage du génome humain… Bref, dans tous les cas au plaisir de te relire 🙂

      J'aime

  9. Floki

    Peut-on être macho sans avoir un poil dans la main ? Peut-on être féministe sans avoir du poil entre les dents ? Autant de questions que le journal télévisé de TF1 évitera soigneusement d’aborder ce soir (c’était l’humour du lourd de service – histoire de donner raison à l’intro de ce post)

    J'aime

  10. Il es vrai que les gens (notamment les hommes) ont tendance à oublier tout cela. Pour moi, le comportement des hommes vis à vis des femmes m’apparâit plus comme un « foutage de gueule faussement déguiser ». Et que je te propose de faire le ménage, la cuisine et tout le tralala AUJOURD’HUI, ce qui signifit que ta place est à faire ça tout le reste de temps. J’ai envie de dire « ma place je te la fou là où je pense »… J’ai horreur des comportements misogynes et machistes des hommes…

    J'aime

  11. Ce qui est drôle avec la manière dont tu écris c’est qu’on a vraiment l’impression de t’entendre gueuler à deux centimètres de notre oreille sans avoir recours aux caplocks qui plus est! Bon après ta comparaison entre un embryon et le cancer m’a quelque peu refroidi mais le ton de l’article a sauvé ce passage. J’aime, je deviens fan je crois….Et merde!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s