Mourir sur Twitter oui. Faire sa thérapie dans Télérama, non.

Le titre est un peu évocateur, car ce matin, grâce au charmant et pertinent @MisterMcFlee (si vous ne le connaissez pas… et bien je vous encourage à interagir avec lui), j’ai découvert que le tout aussi interressant @koliadelesalle avait fermé son compte. Le journaliste pour Télérama, brillant Live Twetteur de mariage et autre présidentielle à scooter a fermé son compte. Comme cela du jour au lendemain, sans un mot.

Ça arrive et grand bien lui fasse.
Je crois que ce genre de décision arrive parfois dans un parcours numérique. On a toujours à un moment donné, envie de supprimer son compte, parce qu’on en a marre, parce qu’on n’a pas le temps, parce qu’on a envie de mettre son temps dans un autre sujet… soit, quoi qu’il en soit, chacun fait ce qu’il veut. S’il a fermé son compte, il a ses raisons, ça le regarde et si cela fait jaser et bien… peu importe.

Là où cette histoire (qui n’en est pas vraiment eu, puisqu’il y met un terme) me dérange c’est qu’au passage, j’ai donc découvert qu’il avait profité de sa tribune sur Télérama pour nous pondre un article tous plein de  » moi je ».

Extrait de l’article de Télérama, crédit @MisterMcFlee, dispo sur son compte

Je ne cache pas ma déception.

Justifier un choix perso dans son boulot est un concept qui me dépasse.
Écrire est aussi mon métier. Et quand bien même je supprimerai mon compte Twitter, je ne me servirai pas de Yahoo! pour m’expliquer. Car je considère cela comme inapproprié, pas vraiment professionnel quoi. Les followers ne sont surement pas les lecteurs du média et inversement. Chaque chose à sa place.
La résultante : l’exposition de l’égo dans un espace qui n’a pas lieu d’être.

L’utilisation du « Je » qui déran(man)ge.
Le « je » est une formule d’écriture bonne pour l’edito, le blog ou un livre. Là Nicolas Delesalle écrit un article pour expliquer ses questionnements personnels sur un compte qui lui appartenait à titre perso avec des tweets qui n’engageaient que lui, comme le veut la formule.
Pourquoi ce besoin d’en écrire un papier ? Pourquoi ne s’est-il pas servi de son blog, si justification il avait besoin de donner ?
Je ne questionne pas le fond car je trouve ses réflexions naturelles, sur la place que l’on a sur le web, dans la vraie vie, dans sa vie… Je questionne la forme. C’est maladroit, égocentrique et en tant que lectrice de Télérama depuis quelques années maintenant, ça me dérange.
Personnellement je (je vais y aller de mon « moi je ») ne me sers pas de mes outils pro pour réfléchir sur ma vie, je vais chez la psy. Et je la paye. Je ne fais pas payer les gens pour me lire, j’ai un peu de décence (ou alors je publierai un bouquin et chacun aura libre choix de lire ma thérapie ou pas).

Cher Nicolas, je vous estime à bien des égards mais là, vous avez raté votre marche.

3 réflexions sur “Mourir sur Twitter oui. Faire sa thérapie dans Télérama, non.

  1. J’étais un des followers de son compte twitter (mais pas assez assidu pour m’être aperçu de sa disparition). J’ai lu son article parce qu’il a été abondamment relayé sur twitter et il m’a intéressé même si (parce que ?) j’ai du mal à comprendre ceux pour qui twitter prend une telle importance.

    Certains autres comme toi ont fait part d’un avis réservé sur ce « témoignage » ce qui m’a surpris dans un premier temps (Rhaaaa #LesGens qui trouvent toujours des choses à redire sur tout…).

    Je ne suis pas un lecteur régulier de Télérama mais, effectivement, lorsque j’y mets le nez ce n’est pas pour y trouver ce genre de choses (Rhaaaa #LesGens persuadés que leur petite vie va intéresser tout le monde…).

    En définitive, oui, je partage complètement ton avis (Rhaaaa #LesGens qui sont incapables de garder le même avis plus de cinq minutes…).

    J'aime

  2. Lolita

    Oui il était marrant, Non je ne me suis pas rendue compte de sa « disparition » et Oui il n’a qu’à aller chez le psy si c’est pour nous servir du « Je » tout le temps.
    Bref, je sais pourquoi je ne lis pas télérama !!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s