Bah alors, tu viens plus aux soirées ? Ou comment j’ai perdu toute foi en la blogosphère parisienne.

Ce texte est entièrement ecrit dans un train. Un peu d’indulgence, je ferai les corrections orthographiques un peu plus tard ! Merci !

J’ai un vrai problème. Je n’ai pas ma langue dans ma poche.
Je ne l’ai jamais eu pour ainsi dire.

Aujourd’hui en réitérant une critique à l’encontre d’une pratique CM que je trouve, autant être claire, être de la merde, j’ai décidé d’écrire sur un sujet dont finalement on ne parle peu. La blogosphère parisienne.
Car il existe un lien étroit avec les agences, les CMs et les blogs à Paris.

Dans le milieu, on ne se critique pas ouvertement. Ca ne se fait pas voyons. On se pourrit toujours par derrière et par devant, on affiche son plus beau sourire.
Entendons-nous bien, je critique parce que je réfléchis. Je ne perds pas mon temps à lancer des rockets sur des gens (qui travaillent et parfois durement pour une rémunération moindre que cela ne devrait) gratuitement. Je le fais aussi parce que je crois que cela peut enrichir un débat avec des gens que quelque part j’estime.
Enfin bref.
Aujourd’hui, j’ai péché. J’ai critiqué.

Rappel des faits (et après j’explique pourquoi j’en arrive à parler de la blogosphère parisienne)
Aujourd’hui je tombe sur ca > http://t.co/lH8l6Her41

Je discute avec la personne qui a posté cette capture d’écran (de ce post FB de la page Turbo juste à vomir) et j’argumente en expliquant qu’un jour un social media manager d’une certaine agence m’avait expliqué que c’était normal d’avoir certaines pratiques (comme « Like si tu aimes les patates » et autre « RT si tu préfères les pâtes » : le bon call to action de beaufs) parce que ça faisait de l’engagement ! Et que c’étaient les meilleurs pratiques ! Ce qui avait eu le don de m’agacer (évidemment). Et je ne m’étais pas privée de le lui dire.

En attendant je ne l’ai jamais fait, je refuse que les gens avec qui je travaille le fasse et mes taux d’engagement sont pas trop degueu (sans aucun budget)

Mon propos est de dire que si des « graaaandes » agences avec des « graaaaands » noms respectables prônent ce genre de pratiques, il ne faut pas s’étonner qu’elles soient reprises… désastreusement dans ce cas bien précis.
Alors oui, quelque part, ils entretiennent ces mauvaises pratiques. This is my point of vue.

Mais OH MON DIEU j’ai critiqué. C’est affreux. Et de toute façon j’exagère. (Voire peut être même j’ai rien compris et je confonds tout).

Mais bon j’ai parfaitement conscience que c’est aussi envisageable dans le monde d’avoir une opinion inverse de la mienne – mais comprenez que pour mon Klout, je ne peux pas aborder cela dans cet article.

Le crime de lèse majesté est commis.
La reflexion qui a fusé instantanément dans mon esprit de grande inquisitrice parisienne (ahem) fut (attention j’en arrive à la blogosphère parisienne) :
« C’est con, je ne serai plus jamais invitée. »
Et immédiatement suivi par :
« Ca va pas vraiment changer en fait. 😀 »

Quand on est blogueur (ce qui est mon cas depuis longtemps maintenant et je fais aussi parti des rares à avoir un blog pro), selon votre audience et votre aura, il se trouve que l’on vous invite, que des marques/chaines de télé vous invitent et le plus souvent, que des agences qui travaillent pour des marques vous invitent pour vous montrer un produit/émission/concept. Parfois on vous envoie des produits également (de mémoire, ça ne m’est jamais arrivée).
C’est le grand fantasme de beaucoup ici bas (et ça, je l’ai découvert en étant à Paris) : être invité à des événements, être entourée de l’élite, être privilégié, avoir des cadeaux. Juste parce qu’on a un blog.
Quand ça m’arrive (parce que ça m’arrive de temps en temps d’être conviée), je fais tjrs le boulot en suivant.
J’écris sur l’event ou le produit, je donne mon avis (rarement negatif mais c’est arrivé > Puma par exemple et la CM de l’époque ne m’en avait pas tenu rigueur d’ailleurs) et je remercie la marque. C’est un peu normal quand on est bien élevé.

Par contre, il est vrai : je ne lèche jamais le cul de personne (c’est pas hygiénique), je ne copine pas (j’ai déjà des amis) et si je n’aime pas, je le dis. (Et ca c’est pas « blogueur parisien invité partout » friendly).

Je suis arrivée sur les réseaux sociaux grâce aux formidables rencontres faites avec mon 1er blog MSN en 2005. (Le premier qui dit que je suis vieille…)
Et depuis maintenant 5 ans que je vis à Paris et que je fréquente la « blogosphere » parisienne, je peux affirmer qu’il y en a TRES peu pour qui j’ai de l’estime.
Pourquoi ?
Parce que c’est un milieu pourri et entretenu par des arrivistes peu scrupuleux.
Les blogueurs parisiens sont la caricatures des Bourgeois du Moyen Age. Ils veulent garder entre eux et pour eux les miettes des privilèges des riches seigneurs.
Triste constat hein.
Ca pleurniche pour avoir une invit. C’est dithyrambique envers certains qui ont le pouvoir de l’invitation.
C’est prêt à tuer sa mère pour que certains soient invités et pas d’autres.
Ca ne s’aime pas beaucoup entre eux.
Cela touche tous les milieux ! (Food mode sport etc) et ça émulsionne les haters.

Honnêtement je m’en contre-fous de ne pas être dans les petits papiers des agences qui trustent ces listes ultra sélectes de blogueurs « influents ». Ca me fait doucement rigoler parfois.
Je ne joue le jeu que pour ce qui m’intéresse vraiment (le rugby et les concerts) et souvent parce que j’estime les gens qui travaillent pour la marque/chaine en question. Je dirai facilement oui à une marque que j’utilisais déjà auparavant par ex.
Je ne bouffe pas à tous les râteliers, c’est mauvais pour mon système digestif.

Quand je suis invitée (et que j’y vais) je fais toujours le boulot.
J’estime que c’est normal : on m’invite pour profiter de mon réseau ou de mon audience. Ok. Si cela correspond à mes intérêts, c’est tout aussi normal que je fasse un compte rendu de ce que l’on me permet de vivre ou de tester. C’est aussi le principe d’un blog que de partager ce que l’on vit ou teste. Ou dans mon cas également, le live-reporting (car j’ai une bonne audience sur Twitter).
D’ailleurs pour tuer dans l’oeil certaines idées, je me paye la plupart des matchs de rugby auxquels j’assiste. Et je paye aussi mes places quand je vais au Stade pour le plaisir (quand je suis au Stade et que j’y suis pour travailler, je travaille… je ne kiffe pas en tribune hein)
Malheureusement cette philosophie qui est la mienne est loin d’être religion parmi les autres « blogueurs ».

Une autre réflexion sur le sujet, c’est la consanguinité de la plus part des opé parisiennes. Non seulement les gens s’invitent entre eux (ces gens = agences/CM/blogueurs et parfois même ils ne sont même pas blogueurs…) mais en plus certaines invitations n’ont aucun sens.

Qui peut me dire quel est l’intérêt pour une marque d’avoir leurs infos relayées sur certains blogs ressemblant plus aux dizaines de pages de pubs des magazines féminins que l’on saute sans regarder qu’à un vrai blog ou la critique et l’expression de ses goûts font loi ?
(Oui cette question est longue)

Cherchez pas j’ai la réponse.
Aucun intérêt.
Pour reprendre les mots de @lociol, je ne comprends même pas comment des marques peuvent encore avoir confiance.
Bah en fait elles font confiance. Elles payent même. (Et parfois tu te dis que si les interlocuteurs com en interne s’y mettaient un peu aux réseaux sociaux, ils verraient un peu à quel point on se moque d’eux parfois).

J’adore quand on me dit : oui mais c’est un petit milieu, il faut créer de la proximité avec les blogueurs.
BINGO BULLSHIT.
Copiner n’est en aucun cas une preuve de qualité.
Je préfère mille fois un petit blog avec une audience restreinte mais ciblée et passionnée qu’un « gros » blogueur (tout est relatif) fourre tout. Si ce que tu lui proposes l’intéresse vraiment, il en parlera voire mieux, il continuera à en parler si l’opé est bonne et le produit aussi. Les blogueurs (les autres, les petits) ne sont pas des frustré(e)s capricieux exigeants et blasés que tu te dois de courtiser.
Mais faut les trouver ces petits blogueurs. Faut faire de la veille pour dénicher les pépites. Ca demande… Un peu de boulot. Et ouais.

J’étendrais même le sujet aux forums sur le social media. Ce sont des espaces formidables pour apprendre et échanger sur les pratiques. Le seul problème c’est que ces mêmes forums veulent à tout prix faire leur branding (beurk) et donc ils créent des prix. Et pour ces prix, ils nomment des jurys. Des jurys remplis de ces mêmes copains qui donneront des prix à leurs autres copains.
D’une idée qui vaut 100000 points on atterrit à – 10000 par péché d’orgueil et vanité.

Orgueil et vanité voila ce qui définit une bonne partie des agences parisiennes et des blogueurs qui la composent. Leurs idées valent peut être parfois de l’or mais certaines de leurs pratiques ne valent pas mieux que la bouse du champs voisin.
Il suffit de faire preuve d’un peu de bon sens pour l’admettre. (Et c’est pas grave hein, c’est juste plus honnête. Ca fait avancer).
En 5 ans, j’ai perdu pas mal d’illusions et finalement j’en conclus que j’étais vachement bien parmi la 30taine de blogueurs MSNiens au travers de toute la France (dont certains sont toujours des amis).

Enfin bon. Il n’y a pas mort d’homme. Ce sujet est bien sur sans importance. Il existe plein de gens formidables qui font du super boulot et ils sont souvent cachés dans les agences qui payent pas de mines 😉

D’ailleurs, pour conclure, puisque je viens de faire un troll et que j’en suis moi même régulièrement victime, je tire mon chapeau à Ladyblogue car même si je ne partage pas tous ses avis, je me retrouve assez dans son dernier article sur le sujet : http://t.co/NrVIaPsV3Q !
Et oui car les trolls des internets n’existent que là où il y a du succès (enfin tout est relatif).

C’était un clin d’oeil d’une troll 😉

42 réflexions sur “Bah alors, tu viens plus aux soirées ? Ou comment j’ai perdu toute foi en la blogosphère parisienne.

  1. Très bon article qui fait un bien fou.

    Je suis effaré par cette déconnexion des agences baignant dans leur microcosme et oubliant leur clients (les entreprises productrices e produits) et les clients finaux.

    J'aime

  2. +1 et d’accord avec toi. Tu veux un challenge….? écrit un article sans parti pris sur un produit Apple ou l’un de leurs services (en espérant que tu ne sois pas déjà cliente chez eux) et admire le résultat…

    J'aime

  3. Ton billet me fait me souvenir d’une slide d’un présentation de Tara Hunt qui met en lumière le distingo entre « Influenceurs » et « Enthousiastes », et le fait que souvent on a un peu tendance à confondre l’un pour l’autre et à faire des raccourcis.

    (Sa préz complète est ici: http://www.slideshare.net/missrogue/your-social-media-strategy-wont-save-you-2 )

    Dit autrement, à mon sens, les influenceurs relèvent du « Paid media » alors que les « Brand Enthusiasts » représentent le vrai « Earned Media ».

    J'aime

  4. Ben dit :

    En même temps, il n’y a rien de nouveau, je blogue depuis plus de 10 ans et déjà au départ le microcosme bourgeois, parvenu, snob et pédant existait déjà. pourquoi les choses auraient-elles changées

    J'aime

  5. Lolo66 dit :

    Bon coup de gueule !

    Je suis une ancienne de la comm, reconvertit à complètement autre chose,il y a 7 ans, crise de la 40aine.
    Ce que tu décris, c’est exactement les rapports que les marques, agences avaient et ont probablement encore avec les journalistes ; aujourd’hui il y a en plus les blogs qui font de l’audience, donc c’est interessant à « draguer ».
    Tu fais partie d’un gros support, on t’invite, on te chérie, on t’adules, tu es traité comme une reine ( et tu y crois à ton importance)…… Tout ce qu’on te demande c’est de parler de ton produit (objet, service ou personnage).
    Et la journaliste, qui fait bien son boulot, reprennait mot à mot le texte de ton dossier de presse…. Et tout ce petit monde s’autocongratulait à grand coup de « ma chérie »… berk.
    Je me suis bien marrée à aller dans les plus grands hotels, restos parisiens et d’ailleurs, mais j’avais besoin de faire autre chose, tellement vide ces soirées…. Je ne pouvais plus.

    J'aime

  6. J’adore tout est dit. Je ne like et ne vais qu’aux événements blogueurs que je kiffe pour moi et que je recommande à mes lecteurs de mon modeste blog. Je ne suis pas invitée aux grosses soirées où déplacements blogueurs mais je le vis bien car je suis en accord avec moi même. Et si je participe cette année au GBA pour la première fois c’est juste pour le fun et le plaisir de croiser qqs blogueuses dans les salons de l’hôtel de ville. Pas nécessairement plus. Moi je paye pas mes places au stade de France mais j’y vais aussi pour le taff.

    J'aime

  7. Et même là tu vas avoir plein de monde qui va te dire BRAVO pour ton coup de gueule et qui vont être au final les premiers à bouffer à tous les rateliers, le truc (et c’est pour cela qu’on va les excuser) c’est qu’ils ne s’en rendent pas forcément compte…

    J'aime

  8. Je vais te dire que je suis d’accord avec ce que tu dénonces mais sur le fond je pense que nous sommes relativement nombreux à chercher une adéquation et une affinité entre l’audience des blogs et les propositions de nos annonceurs et à se prendre la tête pour faire vivre de belles expériences aux bloggers…

    Après il y a certains blogs en effet qui ne servent qu’à parler d’opés mais je vais te dire ceux là ont peu d’audience et d’engagement donc les marques ne les veulent pas forcément dans leur panel… Donc en fait la régulation se fait d’elle même.
    Il y a du copinage ? Oui normal à force de faire des opés on se connait … et éventuellement on devient ami/copains etc.

    De nombreux CM sont devenus CM après avoir été bloggers et parce qu’ils connaissaient bien la blogosphère d’ailleurs… rien détonnant car quel est notre métier ? Connaitre les bons blogs pour les mettre en relation avec les bons annonceurs…Bien cibler, bien viser et créer une dynamique d’engagement qui fait plaisir à tout le monde. Et pas autre chose.

    Voilà donc je jour où je (re)bosse avec une marque qui a un rapport avec le rugby je te mettrai bien entendu en priorité dans mon panel, même si on est pas « copines » mais parce que je sais que ton blog est pertinent par rapport à ça. Mais je pourrais aussi inviter un « copain » blogger qui aime le rugby… voilà voilà.

    Ce n’est pas parce que certains font mal leur boulot qu’il faut mettre tout le monde dans le même sac 😉

    J'aime

  9. c’est moins intéressant que ce que j’espérais. Au final tu ne dis pas grand chose à part te glorifier et dénoncer des évidences. Ce qui est bien par contre c’est que tu prend au sérieux et à coeur ton travail mais il faut toujours se méfier de l’impression qu’on a de soi et se remettre en question.
    Bonne continuation
    J

    J'aime

      • Je ne veux rien dire. Je suis étonnée que cet article qui enfonce clairement des portes ouvertes (étonnant que tu n’aimes pas su le lire toi même, c’est écrit) suscite ton besoin de venir le commenter. La conséquence est que c’est certainement du au fait que ce soit un sujet qui te parle et donc que tu connais bien.

        J'aime

      • en tout cas dans le différents blogs sur lesquels j’écris on ne fricote pas spécialement avec les marques et on ne cherche pas à le faire. Moi je ne trouve pas ça normal de penser que c’est la moindre des choses de parler de quelque chose parce qu’on est invité à une soirée. c’est précisément ce genre de mécanismes qui conduit par exemple dans les blogs cinés à des articles plus courts que le résumé d’allociné… Alors oui le sujet me parle je regrette juste que ça n’aille pas plus loin. j’avais écrit ça à l’époque c’est pas beaucoup mieux je ne cherche pas à comparer http://www.megaconnard.com/2012/05/linfluence-bordel/

        J'aime

      • si t’as un truc à balancer dis le. En matière d’Ethique blogistisque je ne crois pas avoir grand chose à me reprocher. Ensuite mon commentaire est né d’une déception en une accroche qui me plaisait et un article qui ne dit pas grand chose.

        J'aime

    • Toutes mes excuses, ton commentaire et celui de Christophe étaient dans les indésirables (que je ne regarde jamais, puisque je fais confiance à WordPress.
      Erreurs corrigées. Vos commentaires sont publiés.

      J'aime

  10. Je trouve tout cela simpliste, désolée. On parle du monde entier, là. La blogosphère fait figure de micro organisme qui fonctionne comme tous les macro. Et par ce geste tu fais partie de ceux que tu dénonces. Dommage. Si tu faisais de la politique tu irais sans doute chez Ardisson. Quoique je sais pas si Ardisson existe encore. Je regarde pas la télé car c’est un milieu pourri entretenu par des arrivistes peu scrupuleux.

    J'aime

  11. il a l’air sympa ce @lociol !

    j’aurais aussi beaucoup à dire sur le sujet… pour avoir été dans les petits papiers et ne plus y être. ça m’a permis d’observer les pratiques de nombreux CM/blogueurs. pas de regrets car finalement le bénéfice cadeaux-soirées / plaisir d’écrire n’était pas au rendez vous.

    je confirme, pour avoir fait un peu de journalisme et de RP, que ça se passe aussi comme ça avec les journalistes… à la différence qu’on a des pros qui s’adressent à des pros (même si le boulot est mal fait).

    là où ça devient un peu suspicieux c’est quand les CM se retrouvent à inviter leurs potes CM aussi blogueurs… et que les publications sont le plus souvent un copié/collé du dossier de presse avec une conclusion du genre « et vous qu’en pensez-vous ? » « achèteriez vous ce produit ? » « avez-vous aimé ce film ? » le tout RT sur twitter et liké sur FB par le même groupe de personnes…

    on dirait une belle roue qui tourne dans le vide, un cercle fermé. et tout le monde s’étonnera quand les budgets des opé seront revus à la baisse du fait d’un retour sur investissement quasi nul pour les annonceurs.

    J'aime

  12. 2005… Msn et les blogs… Que tout cela me semble loin… Purée on est encore là !!!
    Je n’ai rien compris à la blogosphère parisienne, je suis très loin de tout ça…
    Par contre j’ai rencontré tout plein de blogueuses toulousaines et cela reste sympathique (pourvu que ça dure).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s