Et plus si affinités…

Pour ceux qui connaissent le blog, j’ai une histoire un peu particulière avec les sites de rencontre.
Ce blog a quand même ses origines des tchat wanadoo et d’Adopte un mec. Je plante le décor ok ?

Depuis les attentats, je ne cache pas que ma vie sentimentale a été reduite à ça :


Si vous voyez ce que je veux dire.
Je n’avais déjà pas beaucoup de temps à y consacrer après ma dernière histoire sérieuse car le travail était ma priorité. Ceci est donc le résumé de mes 3 dernières années.
C’est effrayant hein ?

Alors dans le cadre de mes dernières decisions de changement de vie, m’occuper de moi et de mes émotions sont devenus une priorité.
J’avoue, ce n’est pas facile tous les jours. Surtout quand on a passé quasiment toute sa vie à nier leurs existances juste parce que mon besoin d’être aimée était trop douloureux pour que je m’en occupe.
J’avais donc choisi la meilleure stratégie de gestion : le deni et la fuite. Trés efficace. Jusqu’à ce que cela me pète à la gueule… (c’était donc une idée à la con).

Donc pour me regonfler un peu le moral, je me suis donc réinscrite sur une appli de dating.
Ma première expérience étant parisienne : ce fut un cuisant echec.
Que des nevrosés, paumés, indécis. N’étant pas une boussole, je n’ai pas cette capacité de savoir pour les autres.

Alors à Bordeaux ?

Première observation : ces messieurs trentenaires sont bien tous de la même génération  que les parisiens.
Un peu phobique de l’engagement. Enfin de tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à de l’engagement… alors tout le monde se calme, on parle de se revoir si on se plait ou que l’on a passé un chouette moment. Pas de se marier et d’avoir un chien…

Ce truc la me sidère totalement. Je crois que je ne comprends vraiment pas cette phobie. Si qqn à un éclairage sur le sujet je veux bien parce que c’est pas gros mot : « tu me plais, on se revoit quand ? ». Et ça ne veut pas dire « je t’aime, installons nous en couple ».
Néanmoins (et ça me console) je constate que je plais. Plutôt beaucoup en plus. C’est con mais je suis un peu complexée (saloperie de pression sociale).

Deuxième observation : je suis totalement rouillée.
Il existerait pas un petit guide de la rencontre ? Genre la rencontre pour les nul(le)s. Un truc simple, avec les do’s and dont’s.
Genre : si tu as passé une bonne soirée, ne dis pas en partant : « bon par contre si tu veux pas qu’on se revoit, tu le dis hein ?! » (oui j’ai dit ça… #CaptainCloudanslePied)
Ou encore « J’ai trés envie de rester avec toi mais si on couche ensemble, d’expérience, on ne se revoit plus aprés ». (oui oui)
Ces deux exemples sont plutôt des DONT’S hein.

J’ai plein de questions un peu connes : comment on se recontacte quand ça s’est bien passé ? Y a un délai ?
Si on couche le premier soir, ca gâche vraiment tout ?

Pourquoi j’ai cette impression que tout est devenu compliqué ?
Vous trouvez pas ?

Je me demande si je bloguerai pas sur ces questions et mes rencontres… 

24 réflexions sur “Et plus si affinités…

  1. Toto dit :

    Je suis modeste (si si c est vrai hein ) pourtant là il faut que j’avoue : j’ai la chance d’être un bon coup au lit. Je reniais ce fait mais beaucoup de conquêtes pour amusement (et consentantes en ce sens) pas plus m’ont fait part de cela : en gros coucher le 1er soir permet de « tester » sa/son partenaire. Malheureusement pour moi suite à cà elles voulaient plus (passer d un plan cul à une relation plus suivie). Bref. Non je ne pense pas que ça gâche tout. Mais ca peut etre decevant si le partenaire est très interessant et qu’au final il est decevant au lit… J espere etre clair. Ps: on s est deja croisé mais pas dans un lit😉

    Aimé par 3 people

  2. Yann dit :

    Pour paraphraser le célèbre philosophe « oublie que t’as aucune chance vas y fonce on sait jamais sur un malentendu ça peut marcher », je dirai qu’il faut que tu sois toi-même, avec tes petites gaffes (les DONT’S), car si ça fonctionne comme tel c’est que tu seras vraiment tomber sur quelqu’un qui te correspond/t’accepte au delà du superficiel (enjoliveage du premier rdv) qui ne serait pas toi.
    L’expérience vient de la pratique. Et tu sais faire du vélo. Bref tout ça va vite revenir. Je me comprends (help).
    Il y a des gens très bien (cachés) sur les sites/apps de dating, c’est juste parfois une gageure de tomber dessus:-/
    Bon courage et ne perds pas espoir, tu le mérites.

    Aimé par 1 personne

  3. Hello
    Je suis assez d’accord avec les propos de Toto.
    Malgré tout, cela suppose que tu dois forcément passer la nuit avec la personne pour potentiellement prévoir un bout de chemin avec il/elle.
    D’un autre côté, si tu commences à réellement apprendre à connaitre la dite personne, que tu t’attaches sentimentalement à elle, couche avec pour t’apercevoir qu’au lit cela ne matche pas, cela sera également décevant.
    Je pense sincèrement qu’il n’y a pas de remèdes ou guides aux relations sentimentales. Je pense, au contraire, que cela dépend de la personne que tu as en face de toi, de sa personnalité et de ses attentes !

    Aimé par 1 personne

  4. E. dit :

    Il faut du temps pour réapprendre à faire des rencontres je pense.🙂
    Te mets pas la pression, t’as le temps, et puis si tu fais des gaffes c’est pas grave, dans la pub pour une appli de dating ils disent que tes défauts sont aussi tes qualités hein !
    Pour les autres questions, franchement y’a pas de règle… Ça dépend de TOI comment tu le sens ! Si tu le recontactes vite et qu’il prend peur, ne perd pas ton temps avec lui, si tu mets du temps à le recontacter et qu’il te harcèle, idem.
    Quant à coucher le premier jour, perso je me suis jamais posé la question, c’était au feeling et ça ne m’a pas empêché de vivre de belles histoires, au contraire.

    Enfin moi je dis ça, je suis plus dans le game depuis longtemps😉 mais je pense que ton déménagement à Bordeaux sera salvateur dans bien des domaines.

    Aimé par 2 people

  5. Comme je te le disais en direct je ne pige pas à quel moment ça a merdé, à quel moment tout est devenu tellement compliqué que la simple évocation d’un rappel possible donne l’impression à l’autre qu’on vient de rédiger un contrat notarial en communauté de biens… En revanche ce que je sais, c’est que sans filer à l’autre la liste des excuses possibles pour pas te rappeler, il n’y a aucune raison de s’auto censurer sur l’envie, la joie et l’enthousiasme de remettre ça si c’est bien. Après, si la personne prend ça pour une intrusion délibérée et agressive, j’ai envie qu’on me laisse continuer de croire que c’est un/une con(ne) abyssal(le) (le féminin existe aussi, faut pas croire que c’est réservé). Sans tomber directement dans le « chaque pot à son couvercle » je suis bien placée pour savoir qu’entre « asv » (oui je parle couramment le proto langage du cul des internets) et 50 nuances de névroses il y a aussi un mec comme toi qui n’y comprend pas grand chose, qui se prend des vents et des textos chelous et qui aimerait bien avoir l’occasion de juste énoncer ce qu’il aimerait devenir avec quelqu’un. Et comme je crois aux licornes je suis sûre que tu vas le rencontrer

    Aimé par 2 people

  6. Clémentine dit :

    Tu vois, j’ai 33 ans, je divorce et j’ai décidé, comme toi,de me remettre en selle.

    Eh ben la vache quelle galère. Ça me fait l’effet des montagnes russes. Tu tombes sur un mec bien (enfin tu crois) et paf il t’à complétzment raconte des cracs.

    Tu tombes sur un mec ou tu sais d’avance que ça sera un plan cul, tu te dis je suis une femme Barbara gould oui moi aussi je vais super assumer que ça sera un plan cul et RIEN D’AUTRE. Et paf tu te retrouves comme une conne avec ton petit coeur tout mou en attendant que le type te rappelle – et tu ressembles plus à Monica qui attend la demande en mariage de Richard que la femme libérée que tu t’étais persuadée être.

    Je fais toutes les conneries que tu dis. Je me dévalorise. Je fais croiré que j’en ai rien à foutre. Je me fais passer pour quelqu’un que je ne suis pas. Tout ça parce que moi je creve qu’on m’aime..

    J’y comprends rien non plus mais on m’a dit y a pas longtemps que peut être eux aussi, qui attendent aussi le like de l’autre côté de l’écran, sont flippés, et face aux mêmes questionnements que nous. Alors j’essaie de les voir avec ces failles aussi, et ça rend les choses plus douces. En tout cas moins amères.

    (Pardon j’ai raconté ma vie)

    Aimé par 1 personne

  7. S’il existe un guide du dating réussi je suis preneuse. Perso je rame je joue les dures mais j’ai de mauvaises expériences. Du date qui te donne envie de fuir au bout de 5 minutes à celui qui fait le mort après coucherie le premier soir où plus tard je collectionne les mecs chelou. J’ai des amants sans souci mais pas d’amoureux comme me disait une amie. Et à la longue après un divorce c’est pesant. J’aimerais bien poser ma tête sur une épaule, partir en wouik-end en amoureux et merde je veux qu’on m’aime !

    Aimé par 1 personne

  8. Korz dit :

    Tiens j’ai vu ces mêmes questions ailleurs… 😄
    Point de vue d’un mec : non, coucher le premier soir ne gâche rien. Si ça gâche, c’est que c’était un connard, et coucher ou pas n’y change rien.

    (si tu trouves ton guide mais en version masculine je veux bien aussi)
    (ah, et les parisiens ne sont pas tous comme ça !! 😝)

    Aimé par 2 people

  9. Olivier T dit :

    Hello.
    Ma meilleure amie est te ressemble un peu : jeune, jolie, féministe convaincue, engagée dans son boulot, autonome … Et célibataire par choix après avoir enchaîné les cxx.
    Et autour d’elle (de ce qu’elle me raconte) gravite une dizaine de nanas toutes pareilles entre 30 et 38 ans.
    Qui toutes sont assez désabusées des mecs qu’elles croisent / rencontrent en soirée ou sur des sites de dating.
    Je te rassure donc : tu n’es pas la seule en cause et ce n’est pas que à tes défauts que tu dois ces désillusions.
    J’ai l’impression que la génération des trentenaires est composée en grande partie soit de mecs déjà casés depuis longtemps soit de coureurs de jupons qui ont peur de s’engager.
    Surtout lorsqu’ils se retrouvent face à des femmes comme toi,qui ont du caractère et ne se contentent pas de les regarder avec des yeux enamourés.
    Reste qu’il n’y a aucune raison qu’un mec « bien » ne s’intéresse pas à toi. Élargis peut être le spectre de recherche🙂
    Et rassure toi : il n’y a pas de guide parce qu’il n’y a pas de règles. Sois juste naturelle, c’est ta personnalité qui plaira. Même si tu sors des remarques incongrues (perso ça me ferait éclater de rire et ne m’empêcherait pas de revoir la personne).
    Je te souhaite une bonne « nouvelle vie » à Bordeaux !
    Un parisien qui te followe depuis le blog rugby de Yahoo!

    Aimé par 1 personne

  10. J’arrive un peu tard donc beaucoup de choses vraies ont déjà été dites. Si je devais retenir deux choses :
    – ne cherche pas tu trouveras
    – sois toi
    je sais, c’est tarte à la crème alors courage😉

    J'aime

  11. Camille dit :

    C’est drole. En vous lisant j’ai le sentiment de lire mon histoire . J’ai connu la meme chose , la meme  » crise d’existence ». Il me fallait un changement . J’ai donc decide d’aller voir de l’autre cote de la barriere. Je me suis mis aux Blacks. Le franc-parler , la communication des les premiers rdv m’a retenu . On sait directement donc quoi on s’emmene. L’experience est differente , le partage aussi . Beaucoup beaucoup d’adrenaline et de passion. Aujourd’hui je connais le bonheur depuis un an et j’espere que ca durera plus longtemps . Courage et bonne chance . Je souhaite que vous vous trouvez un kanye west aussi LOL. LA BISE

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s