Cher Pôle Emploi, si tu savais à quel point tu ne m’aides pas…

Ou comment essayer de faire une formation avec « l’aide » de Pole Emploi met en évidence la stupidité d’un système bureaucratique et l’échec de la réinsertion actuelle.

Je suis actuellement au chômage depuis mai. Suite à la fin de mon contrat CDD à Bordeaux.
Retour à la case recherche d’emploi…

[Disclaimer] Je suis pas là et cet article n’a pas pour but de faire du Pôle Emploi Bashing (les pauvres conseillers subissent déjà assez de maltraitances) mais pour montrer à quel point tout le système marche sur la tête car pondu par des technocrates à Grenelle – ministère du travail – qui n’ont jamais connu le chômage et qui surement ne connaissent rien à l’humain.


Bon à savoir n•1 : BORDEAUX C’EST BIEN mais c’est pas DU TOUT la Licorne qu’on vous vend.

Il n’y a pas de travail. Enfin il n’y a pas de travail dans la communication et le marketing.

Vous voulez savoir quels sont les métiers qui embauchent dans la région ?

Voila

Des emplois précaires et de services avec des horaires décalées.

Ne croyez pas à l’Eldorado de la StartupNationBaby de Bordeaux, ça n’embauche pas. Ça cherche des stagiaires licornes qui savent developper, faire des campagnes online et du CM (en plus du café mais comme c’est en open space où on peut marcher pieds nus avec un babyfoot et de la grenadine… ça va).


Bon à savoir n•2 : les métiers du numérique sont en vogue dans la région. Oui c’est vrai. MAIS essentiellement sur les postes de Dev front / back, les designers UX/UI et des chefs de projet web. Bref des métiers un peu plus opérationnels et techniques.

Des postes pour les profils comme le mien, social media manager (chargé de webmarket et/ou com) sont rares car le marché n’est pas du tout mature. Les gens veulent des stagiaires qui ont mon savoir (chaud pour eux les pauvres).

J’ai donc rapidement compris que je devais me former en multimédia (langages web, logiciels PAO, prestashop, etc).

Vous savez quoi ? Je suis contente de ce constat. Mon seul diplôme est de niveau III (DE educ spé), j’ai toujours su me débrouiller mais là c’est décidé, je veux me former, je veux apprendre et je veux certifier ce savoir.


Et bien pour la première fois en plusieurs mois, je suis totalement découragée.

Essayer de progresser dans sa vie professionnelle et être aussi mal accompagnée relève de l’exploit. Que malheureusement nous devons être beaucoup à expérimenter.

Je veux me former pour avoir des compétences que je n’ai pas. Pour trouver un emploi stable dans un secteur qui embauche. Dans un temps raisonnable car je n’ai qu’un an et demi de chômage.

Et non seulement Pole Emploi ne me facilite pas la tâche, mais aussi m’a fait perdre du temps et donc manquer des financeurs.


Acte 1

J’informe mon conseiller n1 que je veux me former, début septembre. Ah c’est ballot il est pas spécialisé en formation… Il me reçoit quand même en entretien. Je perds 15 jours. Pour me dire que ma démarche est logique, a du sens, est raisonnable et qu’il est d’accord.

Ok supaire. Et maintenant ? Bah maintenant faut changer de conseiller pour un conseiller qui s’y connait en formation.

Je reperds 10 jours.


Acte 2

Sur ce fait, je prends rdv avec des écoles (privées hein pour la reconversion professionnelle car je ne peux pas me permettre de passer 3 ans à la fac) après une sélection minutieuse des formations de Designer UX/UI ou chef de projet Multimedia sur Bordeaux (et pas à Châteauroux ou Colmar non plus car j’ai pas les moyens du double loyer durant 6 mois).

Je finis par récolter 4 devis allant de 5600€ (pour 3 mois de formation à plein temps) à 13000€ (pour 1 an de formation à plein temps).

Deux formations bordelaises me plaisent vraiment et démarrent en janvier (chuis large, pensais-je, pour monter mon dossier d’aide…)

1- La piscine pro : designer UX/UI (3 mois/ 5600€)

2- Digital Campus : chef de projet multimedia (6 mois / 9000€)

J’arrive donc à mon premier entretien avec ma nouvelle conseillère n2 avec un dossier complet : lettre de motivation de pourquoi je veux faire la formation, les devis, les cursus, le code ROME du métier que je veux faire, des annonces de job correspondantes (8 sur les 15 derniers jours), un petit constat de « y a pas de travail dans la com avec annonces d’emploi sur 2 mois » (spoiler : y a 4 annonces).

Bref j’arrive tel Rambo dans la foret vierge avec un couteau aiguisé entre les dents.

La conseillère est ravie, c’est génial, mon projet est cohérent, raisonnable, logique tout ça. Elle penche sur le cursus de Digital Campus car de 6 mois donc plus complet que celui en 3.

Ok. Supaire. Et maintenant ?

Et bien maintenant faut discuter financement.

2 solutions : 1- mes CPF (dispositif de 2015 qui accumule en ligne toutes vos heures de congés formation auxquels vous avez droits + les heures de CIF que vous avez accumulés avant 2015). Aujourd’hui j’ai 150 heures à dispo (x 9€ de l’heure soit environ 1350€ à dispo)

2- Cumuler le CPF avec l’AIF de Pole Emploi (qui équivaut à 3000€).

J’en suis donc hypothétiquement à 4350€. (Car faut monter un dossier pour l’AIF et faut qu’il soit validé).

Et là tiens toi bien Internet, ça va se compliquer. L’AIF peut se cumuler avec le CPF MAIS cela ne peut financer une formation que si le devis est inférieur ou égal à la somme de l’AIF + CPF. Je traduis.

Si ma formation coute plus que 4350€, pole Emploi n’autorisera pas le financement. Car selon le principe de gratuité pour le demandeur d’emploi, Pole Emploi INTERDIT au demandeur d’emploi de financer lui même la part restante de sa formation si le devis est supérieur.

La conseillère se veut rassurante et m’assure qu’elle va trouver une solution. Elle me demande donc de faire le nécessaire auprès de l’école pour obtenir un premier devis des 2 premiers modules sur les 4 de la formation pour un montant de 4350€ et un deuxième devis avec le reste que je déclarerai comme une formation autofinancée pour mon projet professionnel.

Je fais donc les démarches. Je perds une semaine.


Acte 3

Je présente un devis découpée en modules correspondant au montant du financement possible par Pole Emploi.

J’apprends donc qu’en fait cela n’est pas accepté car ces deux modules ne donneront pas la certification (bah c’est logique il faut les 4 modules) donc Pôle Emploi ne participera pas avec l’AIF même si le dossier est cohérent et validé.

En revanche ce que j’aurai pu faire (notez bien) c’est faire une demande au FONGECIF pour le CIF CDD afin de payer la formation. C’est con parce que la date de dépôt du dossier chez eux c’était au 01/10 pour une entrée en formation courant janvier. C’est doublement con parce que la conseillère ne le savait pas, j’ai du trouver l’info toute seule sur le site du Fongecif car voyez, personne ne répond au téléphone dans cet organisme. Perte de temps : au moins 2 ans de vie approximative car je crois que j’ai pleuré pendant 3h de colère.


Acte 4

Ma conseillère est bien embêtée. Elle m’apprend qu’elle part en février donc il faudra que je change de conseiller. Mais quand même elle va présenter mon dossier à la Région pour essayer d’obtenir un chèque formation d’un montant de 2000€. Cumulable avec le CPF. Et qui permet l’autofinancement.

Donc si on fait le calcul, avoir la possibilité de financer le reste de ma formation pourrait concrètement me couter 1000€ de plus.

Merci Pole Emploi. Vraiment. Merci ❤️.

Je dis bien « pourrait » car rien ne garantit l’obtention de cette aide car j’ai déjà une formation (YOLO YOUHOU d’éducatrice spécialisée, métier que je n’exerce plus depuis 2011 et qui n’a pas de débouchés métiers en Nouvelle Aquitaine MAIS WHATEVER HEIN).


Acte 5

Le découragement.

Pole Emploi m’a juste fait perdre du temps. Et potentiellement le fait de faire une formation pour trouver un emploi stable dans la région qui correspond à des besoins d’entreprises et à mon profil professionnel.

Je ne suis qu’un chiffre parmi tant d’autres.

Ce qui est sur c’est que si je n’ai aucune aide hormis le CPF je ne pourrais pas faire la formation que je souhaite car trop couteuse (essayez de faire un prêt de 8000€ en étant au chômage, vous verrez que ça ne va pas le faire).

Je pourrais éventuellement faire celle qui coute moins chère en moins de temps mais là vous voyez, j’ai besoin de digérer un peu tout ça… si je la fais je vais quand même devoir débourser 4300€ et a priori ça pousse pas dans la litière de Nadine Morano. Car bien entendu la formation restant plus chère que l’AIF + CPF et ne pouvant pas déposer deux dossiers à la région pour deux formations… je suis bien comme une conne.

Si tu n’as pas d’argent, te réinsérer avec cohérence ne te sera pas accessible sauf si tu t’y prends un an à l’avance. Le temps d’essuyer toute l’incompétence des multiples interlocuteurs que tu auras.


Finalement si des inconnus sur internet arrivent bien à se faire payer un Iphone X ou un scooter en crowfunding, je me demande si je devrais pas en faire un 🤔

Suite au prochain épisode…

8 réflexions sur “Cher Pôle Emploi, si tu savais à quel point tu ne m’aides pas…

  1. Babe

    Ou alors, se former à un métier où il y a un VRAI besoin en Nouvelle Aquitaine. Par exemple, à l’Afpa, les formations sont prises 100% en charge par la région via Pôle Emploi , le chômeur ne dépense pas un centime. Formations entre 1 an et 8/6 mois. Par contre effectivement, il faut accepter de faire des métiers manuels. Mais pas d’horaires décalés.

    J'aime

    1. Le métier que je souhaite exercer fait partie des métiers recherchés dans la region. 🙂 et l’afpa ne propose pas la formation que je souhaite en nouvelle aquitaine. Mais je crois comprendre que vous savez mieux que moi quel métier je peux ou pas exécuter. Pour info j’ai bossé en décalé sur un rythme de fou pendant 4 ans. Ce n’est pas un problème… pour moi 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Je te comprends tellement. J’ai un peu le même soucis en ce moment : je souhaite exercer dans le marketing et la communication sur Strasbourg ou dans la région ; malheureusement les offres d’emploi sont très peu nombreuses sauf pour les stages (je cherche depuis 1 an environ, même si j’ai décroché 1 CDD de 4 mois et 1 contrat d’intérim d’1 mois renouvelé une fois).
    J’ai été récemment contactée par un start up pour un poste en communication mais celui-ci doit s’exercer dans un premier temps via un contrat de stage de formation professionnelle (6 mois ; validation obligatoire par Pôle Emploi et mon dossier doit passer devant une commission pour confirmer qu’il correspond à ce que la start-up recherche) ce qui débouchera dans un deuxième temps (normalement) sur un CDI.
    C’est là où cela se complique : contacter mon conseiller Pôle Emploi (que je n’ai jamais rencontré depuis la fin de mon CDD) pour lui expliquer la formation (14 jours de présentiel + chéquier de formation) et lui présenter mon projet. Le poste nécessite des compétences de gestion de projet que j’ai mais qui mériteraient d’être développées et qui pourraient être certifiées à la fin du stage. J’ai tenté de lui envoyer 3 mails (il en a soit-disant reçu qu’un seul ; notons au passage que le premier mail envoyé contenait un doc PDF et que cela explique pourquoi il ne l’a pas reçu… Logique, non ?), j’ai tenté d’appeler l’agence directement mais leur serveur téléphonique robotisé m’a fait pété un câble puisque je n’ai jamais réussi à avoir quelqu’un d’humain, je me suis donc déplacé en agence (vendredi dernier). La grosse blague : on m’informe qu’il est absent depuis plusieurs jours et injoignable. La nana qui me reçoit m’engueule presque car cela fait un moment que je ne suis pas venue (là encore grosse blague : j’ai jamais été convoquée à un entretien et j’avais déjà suivi leurs formations, qui soit dit en passant ne m’ont rien appris, lors de ma première période de chômage). Bref, fin mot de l’histoire : comme par miracle mon conseiller sera disponible et prêt à me recevoir lundi matin sans faute (j’attends de voir). Et surtout j’espère qu’il va me valider la fameuse formation sinon tout mon projet tombe à l’eau… 🙂
    Il prône le retour à l’emploi mais finalement je trouve qu’ils nous découragent plus qu’autre chose..
    J’espère que tu retrouveras vite quelque chose et j’ai hâte de connaître la suite de ton histoire 😉

    J'aime

  3. helenemaviede

    Pôle Emploi est un système tellement archaïque… Quand j’étais au chômage en 2014, les métiers de la communication web n’existait même pas dans leur base de données. 3 ans plus tard, de retour au chômage, mon métier existe en code ROME : alleluia !
    J’ai abandonné le projet de formation que je voulais, rien que le fait de m’entendre dire « les formations en management coûtent souvent très chères, pas sûre que ça soit pris en charge par Pôle Emploi », ça m’a découragé d’emblée.
    Je te souhaite bien du courage !

    J'aime

  4. sophiec23

    Je te comprends bien.
    Il y a quelques années je me suis retrouvée au chômage et on m’a immédiatement « placé » chez un partenaire pôle emploi pour faire une sorte de bilan de compétence. En passant, depuis j’ai eu l’occasion de refaire un autre bilan et je trouve que ses trucs n’aident pas du tout, j’obtiens toujours un profil artistique, ce n’est pas ce qui va me nourrir. Bref, lors de ce premier bilan on fait des tests pendant des semaines. Mon conseiller est un jeune loup qui veut absolument que je trouve une formation avant la fin, quitte à intégrer n’importe quoi. Au début, je le pensais impliqué, avec le temps j’ai compris que pour ses prestataires pôle emploi, les chômeurs ne sont que chèque sur patte et que plus ils placent de gens plus ils y gagnent. Au final, on trouve une formation de graphiste, je n’ai aucune capacité dans le domaine, mais disons que vu l’offre de formation dans ma région et l’obligation d’intégrer une formation à la fin du bilan c’était la moins pire des solutions. Et là en fait, tu te retrouves un peu seul, on te dit qu’il faut appeler tel ou tel organisme pour financer ta formation et il faut faire vite. Franchement moi qui n’avais pas forcément envie d’intégrer cette formation (à 1h30 de chez moi, sans permis, pas les compétences) j’ai trouvé ça dur. En plus, il fallait faire vite, il y avait un délai, etc. Finalement, à mes appels pour financer la formation, quand j’annonçais le prix (6500 € je crois), on me répondait « houla, mais vous savez que la région vous financera que 1500 € (si mes souvenirs sont bons). Du coup, j’ai annoncé à mon conseiller que je ne pourrais pas financer moi même le complément. Mon bilan s’est terminé et on en est resté là et j’avoue que ça m’a un peu arrangé.

    Par la suite, via des amis/de la famille qui ont aussi fait des formations j’en ai tiré quelques conclusions. Déjà se faire payer une formation en étant chômeur ça va être très dur. Pour autant, dès que l’on est dans la formation de métiers classiques (boulangerie, boucherie, métiers manuels, comptabilité basique…) ça sera plus simple. Ce qui est complètement idiot, car j’ai connu des amis partis en formation boulangerie-pâtisserie un peu par obligation pôle emploi et sur les 100 personnes de la formation de cette année-là, 50 personnes en boulangerie et 50 en pâtisserie, si aujourd’hui 10 font ce métier c’est le maximum. Souvent, les gens sont obligés d’accepter des formations qu’ils ne veulent pas pour ne pas perdre leurs droits.

    Si on veut une formation plus qualifiante et qui sort du cadre, ça va être très compliqué, car en gros pour le conseiller, il faut que ça soit rentable et sur le coup ils réfléchissent basique, tout le monde à besoin d’un boulanger, pas d’un graphiste. Ensuite, si on a convaincu le conseiller, il faudra prouver 1000 fois qu’on a toujours voulu faire le métier qui correspond à la formation. Là aussi idiotie, si on avait toujours voulu faire ça, à quelques cas près, on l’aurait fait.

    Pour les formations en elles-mêmes, à part de rare cas, il ne faut pas s’attendre à grand-chose. C’est le nivellement par le bas, si tu as fait des études universitaires et que tu te retrouves avec des gens niveau bac ou moins, tu vas beaucoup t’ennuyer, car en gros c’est à ses personnes que le niveau va s’adapter.

    Enfin juste un mot sur la validation de la formation. À 6000 € la formation quel serait l’intérêt de l’organisme que tu repartes sans rien ? À moins de ne jamais venir et d’être analphabètes, toutes les personnes qui participent à la formation l’ont.

    Aujourd’hui, je suis sortie du cadre, je n’ai pas d’emploi, mais je suis soutenu par mon entourage. C’est le princiipal

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s